Interview #DuJour Franck Thomas Fiverr

L’interview #DuJour de Franck Thomas

J’ai décidé de lancer des interviews #DuJour, un hashtag que j’apprécie beaucoup, comme vous le savez peut-être. Aujourd’hui, j’ai le plaisir de recevoir sur le blog Franck Thomas, le responsable du marché français chez Fiverr. Franck, merci d’avoir accepté mon invitation et d’avoir pris le temps de répondre à mes questions.

QUI ÊTES-VOUS ?

Je m’appelle Franck Thomas et je suis responsable du marché français chez Fiverr. Mon rôle est double : exposer les freelances français aux opportunités de faire grandir leur business sur Fiverr et proposer aux professionnels du pays les moyens de faire grandir leur business et d’avancer leurs projets avec des services freelances.

QUELLE EST VOTRE ACTU ?

Les créateurs de contenu sont des professionnels particulièrement demandeurs de services freelances professionnels. En atteste l’augmentation du nombre de recherches faites sur le moteur de recherche de Fiverr (Business Trends Index 2023). Fiverr a donc tissé un partenariat double avec :

  • Un média spécialisé (Les Gens d’Internet) qui commente les évolutions du web et de l’influence a animé cette étude.
  • La plateforme de financement participatif KissKissBankBank qui propose aux créateurs des moyens d’avoir le soutien direct et pérenne de leur communauté.

Le résultat ?

La toute première étude sur le marché de l’emploi dans le secteur de l’influence et du social media en France, dont nous avons révélé les bonnes feuilles lors d’un événement chez KissKissBankBank le 4 avril dernier, (500 professionnels – créateurs de contenu, agences, freelances – ont répondu et décrit leur profil, niveau de salaire et d’éducation, ainsi que les besoins de recrutement du secteur).

Il en ressort plusieurs faits intéressants :

  • Une nette prédominance féminine parmi ces professionnels, représentant 74,15% des répondants.
  • La diversité du secteur : aux créateurs de contenu s’ajoutent les chefs de projets, consultants en stratégie, créatifs, gestionnaire de talents, responsable du marketing d’influence chez les annonceurs etc.
  • Il s’agit aussi d’un secteur ‘jeune’ dont les profils juniors sont formés en communication mais ont acquis leurs compétences en influence par l’expérience plutôt que par un cursus académique.
  • Une forte présence des freelances, totalisant 20,55% des répondants.
  • Côté entreprise, ce sont plutôt de petites structures qui embauchent activement, y compris en freelance, puisque 32% prévoient d’y avoir recours en 2024.
  • Ces freelances, pour la plupart dotés d’expérience significative, sont appelés pour leur expertise précise et en appui des équipes, souvent pour des missions de 3 mois.

UNE PLATEFORME SOCIALE PRÉFÉRÉE ? POURQUOI ?

J’ai l’habitude d’utiliser X/ Twitter comme moyen de capturer la diversité des idées du moment. Je ne participe pas mais je suis abonné à des personnes avec un très grand spectre de passions et d’opinions, spécifiquement pour ‘casser’ l’enfermement algorithmique. C’est la plateforme qui me divertit et m’informe, qui m’interroge et m’interpelle.

SI VOUS ETIEZ UN GIF ?

Ce n’est pas un GIF mais un mème. Je suis diplômé de Master avec une spécialisation en finance d’entreprise. Je n’ai jamais exercé les emplois auxquels ce cursus me prédestinait, mais j’en ai recyclé les compétences. Domaine de formation et l’emploi semblent être d’ailleurs de moins en moins directement liés pour beaucoup de jeunes professionnels. A l’inverse, la notion de compétences est devenue centrale dans une vie professionnelle.

Une image contenant texte, faire de la randonnée, plein air, capture d’écran
Une image contenant texte, faire de la randonnée, plein air, capture d’écran. Description générée automatiquement.

VOTRE OCCUPATION FAVORITE SUR LE WEB ?

Je suis très fan des longs formats d’interview, que j’écoute sur Youtube ou en podcasts.

UNE ANECDOTE À RACONTER ?

Pas une anecdote mais la belle rencontre avec Théo Leblanc, brillant vulgarisateur de l’IA et Caroline Zeller, directrice artistique et experte de l’IA générative en marge de la conférence dédiée à l’IA lors du salon Free Up dédié au freelancing. L’idée maîtresse était que les freelances sont très bien positionnés pour s’approprier ces nouvelles capacités.

UN CONSEIL À DONNER ?

Un conseil à l’adresse des freelances du secteur de l’influence et des réseaux sociaux : établissez une offre bien ciblée qui spécifie bien le résultat obtenu par le client. En créant un service qui couvre très bien une niche, il est plus facile de susciter l’intérêt des acheteurs et la conversion, avec en prime une bonne rémunération du temps passé.

UN COMPTE SUR LES MEDIAS SOCIAUX A METTRE À L’HONNEUR ?

Celui de Caphornier sur Twitter et Youtube, qui explique comme personne de grands épisodes de l’histoire navale.

SI VOUS POUVIEZ CHANGER QUELQUE CHOSE ?

L’addiction aux réseaux sociaux et l’image déformée et anxiogène du monde qu’ils renvoient.

Ce site adhère à la charte Contenu 100% humain

Suivez-moi sur X
Charger plus...