Emilie Marquois
Consultante Médias Sociaux
Formatrice et conférencière
Community manager
(+33) 06 23 41 43 68
emilie.marquois(at)gmail.com
Mon fil Instagram
Me suivre
 

addiction Tag

Notre addiction aux écrans : la prédiction de 1947

En 1947, René Barjavel réalise un film sur la télévision (“oeil de demain”). Il nous décrit des pratiques que nous voyons aujourd’hui tous les jours : “la rue présentera un singulier spectacle”, la possibilité de suivre les actualités ou son feuilleton (dans sa voiture, chez soi, etc.), l’importance de la TV pour les hommes politiques, l’arrivée de la 3D… La télévision et les écrans omniprésents ? Oui !

Les médias sociaux… mauvais pour notre santé ?

Nous passons de plus en plus de temps sur les médias sociaux. Est-ce que cela a un impact sur notre santé (on dort mal, on pourrait faire plus de sport, etc.), sur nos relations avec les autres, sur notre moral, sur notre vie de manière générale ? Mais au fait, pourquoi sommes-nous si dépendants des médias sociaux ? Des réponses dans cette infographie de Fix.

J’ai oublié mon iPhone

J’ai du mal à imaginer ma réaction si j’égarais mon #iPhone. C’est l’objet que j’emmène partout. Mais je crois qu’avec le temps, j’ai appris à me raisonner et à faire attention pour qu’il ne m’empêche pas de vivre le moment présent. En tous cas, moins souvent qu’avant. Et c’est une discipline de tous les jours, car il est envahissant et intrusif.

Le FOMO nous guette

Si comme moi, vous avez plusieurs comptes sur les médias sociaux et plusieurs emails à gérer, cette infographie de MyLife vous interpellera forcément. Et peut-être qu’elle vous amènera à changer votre comportement. En la parcourant, on prend conscience du temps que nous passons sur le Web (plus globalement du temps pendant lequel nous sommes “connectés”), de notre addiction aux médias sociaux (qu’on soit en vacances ou pas) et de notre peur de manquer quelque chose d’important si nous ne sommes pas scotchés à notre smartphone (par exemple).

Etes-vous marié à votre téléphone ?

On y prête beaucoup attention, on le pose dans un coin, on le garde à portée des yeux, on le bichonne, on l’emmène avec soi partout, à cause de lui, on ne fait pas attention à ce qu’il se passe juste à côté de nous ou bien à ce qu’on nous dit…